Retour vers l’édito de la programmation

Avec Rodin

de Maryline Desbiolles (aux Editions Fayard, 2017)
Rencontre avec Maryline Desbiolles

Comment vient-on à Rodin ? Peut-être en tâchant de laisser tomber ce qu’on croyait connaître. En tâchant de laisser tomber ses croyances. En fréquentant Auguste Rodin, et, avec lui, les écrivains et les artistes qui l’ont aimé, en s’immisçant dans cet immense XIXe siècle qu’il projette dans le XXe. En y tissant un récit de sa vie. Mais aussi en fréquentant ses figures, en entrant dans la danse des corps inventés par lui. En fréquentant la sculpture qu’il a bouleversée. En prenant exemple sur lui. En accueillant le réel et ses surprises. En étant entièrement solidaire de sa manière de procéder. C’est-à-dire, somme toute, en faisant le pari d’être un peu plus libre.

Maryline Desbiolles vit et écrit dans l’arrière pays niçois. Elle est l’auteur d’une trentaine de romans et récits, notamment, Anchise qui obtient le prix Fémina (Seuil) en 1999. Parmi ses nombreuses publications : La seiche (Seuil, 1998), Amanscale (Seuil, 2002), Manger avec Piero (Mercure de France, 2004), Primo (Seuil, 2005), C’est pourtant pas la guerre (Seuil, 2007), Les draps du peintre (Seuil, 2008)… Elle est aussi à l’origine de la création de deux revues de poésies Offset en 1980 et la mètis en 1990.

Développé par
Tony Faria-Fernandes