Retour vers l’édito de la programmation
dork

Images manquantes et hyper-visibilité

Conférence de Dork Zabunyan
Mardi 14 mars 2017 à 18h30

« En 1991, lors de la guerre du Golfe, Serge Daney déclarait que nous étions entrés dans l’ère des « images manquantes », comme en témoignait alors pour lui l’absence d’images de Bagdad bombardé sur les écrans de télévision. Aujourd’hui, cette hypothèse semble obsolète, tant nous avons le sentiment d’appartenir au contraire à une époque du tout-image et de l’hyper-visibilité généralisée. Qu’il s’agisse des films amateurs des soulèvements arabes, des vidéos de propagandes d’organisations non-étatiques, ou encore des images du martyre de la ville d’Alep, nous sommes pris dans un tourbillon d’images qui semblent mettre à mal le constat de Daney. Mais quels types d’images percevons-nous exactement de ces événements liés à notre histoire contemporaine ? La saturation en signes visuels et sonores ne nous fait-elle pas oublier que des images, malgré tout, nous font défaut ? »

Dork Zabunyan est professeur en cinéma à l’université Paris 8. Il collabore à différentes revues (Cahiers du Cinéma, Trafic, artpress, Critique…). Il a notamment publié L’insistance des luttes : images soulèvements contre-révolutions (De l’incidence, 2016), Les images et les mots : Décrire le cinéma (Presses Universitaires du Septentrion, 2014, avec Diane Arnaud), Les Cinémas de Gilles Deleuze (Bayard, 2011), Foucault va au cinéma (Bayard, 2011, avec Patrice Maniglier).

Développé par
Tony Faria-Fernandes