Retour vers l’édito de la programmation
still-of-sofiko-chiaureli-in-sayat-nova-(1968)-large-picture

Sayat nova

de Sergueï Paradjanov (1969, 1h17)
Jeudi 10 novembre 2011 à 18h
Projection animée dans le cadre de la Carte blanche à Claudio Pazienza

Le cinéma. La peinture.

Sayat Retracer en cinéma la vie d’un poète, Sayat Nova / explorer la frontière entre l’encre et la cellulose / entrelacs de beauté sauvage et de grâce / l’Arménie en partage / Paradjanov, l’un et l’autre / poète hiératique, collagiste iconoclaste, voltigeur ludique, compositeur des plans–récits / monter / relier / plans – pigments / tableaux dits vivants presque flamands / écrire en cinéma/ livres gorgés de sang / magnifier la puissance du verbe par l’immobilité / opéra cristalline / exalter la puissance du cinéma / chasser le convenu / bestiaire / mouvements incessants de la pensée qu’aucun symbole ne rassasie / formes du présent et donc prégnance du primitif / explorer les rituels / érotisme antisoviétique / se faire taxer d’hermétique / amputé de vingt minutes, l’œuvre changea de titre : La couleur de la grenade / en attendant la perestroïka, le bagne, le silence / Demeurer indomptable.

Claudio Pazienza

Développé par
Tony Faria-Fernandes