Clément Rosset

Cinéma de la pensée… Clément Rosset

Samedi 19 mars à 20h30
En présence de Clément Rosset, Jean-Charles Fitoussi et Ondine Breaud-Holland

Il existe peu de films, à la fois consacrés à un philosophe particulier et inspirés, dans leur facture même, des idées que ce même philosophe n’a cessé de défendre. De la Musique ou la Jota de Rosset, de Jean-Charles Fitoussi, fait partie de ceux-là.

On y entend, on y voit Clément Rosset s’entretenir avec Santiago Espinosa sur la musique, en reprenant des thèmes qui leur sont chers (l’inexpressivité musicale, la légèreté de certains compositeurs contre la lourdeur de certains autres, les effets de la musique sur le corps…). On y savoure la culture musicale de Clément Rosset, mais également son humour, dans des images cinématographiques qui parviennent — chose difficile entre toutes — à mettre le réel d’une conversation entre proches, un jour d’été à Majorque, à la portée de la sensibilité et de l’entendement du spectateur.

Mais il y a plus que cela dans De la Musique ou la Jota de Rosset. Avec ses fragments de films intercalés dans les propos de Rosset, avec ses images suspendues de musiciens en pleine exécution, le film lance le débat sur les ressorts de la création artistique. Il pose la question, poursuivie par Rosset et Fitoussi, des ressources dont disposent les hommes pour composer une œuvre singulière.

Alors, exercice stylistique visant à pénétrer la pensée d’autrui, ou désir de filmer sans aucune affectation, un philosophe à part ? Film d’inspiration philosophique sur le plaisir que procurent les images en mouvement et les sons, ou leçon de cinéma sur le hasard en tant que point de rencontre entre la pensée esthétique et la vie ? Le débat qui fera suite à la projection devrait apporter quelques éléments de réponse.

EDITO de Ondine BREAUD-HOLLAND

delamusique jean-charles_fitoussi
Consultez le programme
Développé par
Tony Faria-Fernandes