Retour vers l’édito de la programmation
tumblr_n8o1zrjPAZ1s3vfuto1_1280

Sebastiane

de Derek Jarman et Paul Humfress (Grande-Bretagne, 1976, 1h26, vostf) - Interdit au moins de 16 ans
Mardi 29 avril à 19h00 - suivi d'un cocktail
Présenté par Didier Roth-Bettoni, auteur du livre Sebastiene ou saint Jarman, cinéaste queer et martyr

Redécouvrir en grand écran le 1er film de Derek Jarman, sommet de l’homo-érotisme des années 70, est une expérience sensuelle à ne rater sous aucun prétexte. Et pour nous éclairer sur les dessous de ce chef-d’œuvre inclassable, tourné en latin classique, qui mieux que l’auteur et critique Didier Roth-Bettoni.

Sebastiane est un jeune soldat d’un avant-poste de l’armée romaine où les soldats, en manque de femmes, s’adonnent parfois à l’homosexualité. Il se lie avec des soldats, dont le jeune Justin. Leur centurion, Severus, tente de séduire Sebastiane qui le repousse. Severus le détourne alors des autres soldats et le condamne à mort. Ses camarades doivent lui décocher chacun une flèche. Ovni du cinéma queer et ovni fabuleux du cinéma tout court, ce péplum est aussi le premier film parlé en latin dans l’histoire du cinéma.

Développé par
Tony Faria-Fernandes