JL Godard – Ecouter voir l’histoire

du 1er au 4 décembre 2010

Pour Godard, depuis toujours, le cinéma n’a de sens qu’à faire voir ce qui ne pourrait pas être vu sans lui. L’auteur d’Histoire(s) du cinéma ne cesse d’y revenir : le cinéma a une histoire (nul n’est cinéaste s’il ne se situe par rapport à elle) ; le cinéma appartient à l’histoire ; le cinéma intervient sur l’histoire. Son rôle ? Nous faire accéder au non-dit ou à l’impensé des représentations collectives convenues, des grands récits édifiants. Il y a chez Godard, en somme, à toutes les périodes de son oeuvre, un pari obstiné sur la capacité du cinéma à produire un effet de vérité singulier – aux antipodes d’un cinéma qui se contenterait d’illustrer des ‘vérités’ historiques pré–établies, conçues sans lui.

Guy Scarpetta

Consultez le programme
Développé par
Tony Faria-Fernandes