Les Résistants du train fantôme

réalisé par Jorge Amat, écrit et raconté par Guy Scarpetta
Vendredi 16 février à 20h au Cinéma de Beaulieu
Débat avec les auteurs du film

En partenariat avec Le Cinéma de Beaulieu et les Amis du Monde diplomatique.

Ce film retrace l’histoire du Train Fantôme – l’un des derniers convois de déportés, qui a mis deux mois pour parvenir à Dachau, pendant l’été 1944, au moment même où la France se libérait, où partout les gares étaient bombardées, les voies ferrées sabotées… Dans ce train, entassés dans des wagons à bestiaux, près de 750 hommes et femmes, résistants de toutes tendances, et de toutes origines. En majorité des immigrés, républicains espagnols, antifascistes italiens, Juifs de Pologne et d’Europe Centrale. Aucun train de déportation n’a mis si longtemps à atteindre sa destination. Aucun, non plus, n’a compté autant d’évasions. Guy Scarpetta et Jorge Amat ont voulu arracher à l’oubli cet épisode de l’histoire de la Résistance et de la Déportation, largement méconnu par la mémoire officielle. Ils sont revenus sur les lieux mêmes, hantés, de ce terrible parcours. En exhumant à chaque étape une foule d’archives, de documents, de témoignages, anciens ou récents. Non seulement pour compatir au sort des victimes, mais aussi, surtout, pour honorer des combattants. Comme si la véridique et hallucinante histoire de ce train maudit avait, paradoxalement, quelque chose de très actuel à nous dire, ici et maintenant.

JORGE AMAT. Outre son œuvre d’artiste plasticien, Jorge Amat a réalisé des documentaires sur plusieurs peintres majeurs, sur l’Opéra de Paris, sur Léo Ferré, sur quelques grands musées, mais l’un de ses domaines de prédilection est l’histoire de la Résistance, et plus largement de la seconde Guerre Mondiale. Son film L’Instinct de résistance, consacré à la façon dont l’esprit de la Résistance s’est prolongé et concrétisé jusqu’à l’intérieur des camps de concentration nazis, rassemble les témoignages de Stéphane Hessel, Armand Gatti, Pierre Daix, Serge Silberman.

GUY SCARPETTA. Guy Scarpetta est l’auteur d’une vingtaine de romans et d’essais (La Suite lyrique, La Guimard, L’Impureté, L’Age d’or du roman…). Avec son roman Guido qui retrace l’histoire de son grand-père, anti-fasciste italien exilé en France, déporté dans le “Train Fantôme”, Guy Scarpetta met en lumière un pan méconnu de l’Histoire de la Seconde Guerre Mondiale. Les Résistants du Train Fantôme est ainsi conçu comme le prolongement de cette enquête romanesque, qui résonne encore aujourd’hui. En 2015, il reçoit le Prix du Meilleur Livre de Cinéma pour Raoul Ruiz le magicien, co-écrit avec Benoît Peeters. Il est co-président de l’Amicale des Déportés Résistants du Train Fantôme.

Consultez le programme
Développé par
Tony Faria-Fernandes