Retour vers l’édito de la programmation
twilight-city-site

Twilight City

de Reece Auguiste (GB, 1989, 56 min, vostfr)
Jeudi 3 mars à 19h

Articulant images d’archives, d’entretiens et de fictions, le moyen métrage Twilight City cerne les enjeux de la Grande-Bretagne Thatchérienne, aux yeux d’une génération d’artistes, sociologues, activistes en 1989. Les figures du théoricien des pensées postcoloniales Homi Bhabha, du sociologue Paul Gilroy, de l’activiste Gail Lewis dressent le portrait social, politique et économique d’une capitale londonienne en plein redéveloppement, tandis que les photographies homoérotiques de Rotimi Fani-Kayode, les gravures critiques A Rake’s Progress de William Hogarth sur les mœurs du XVIIIe siècles, l’archive visuelle sur la Gay Prides, les archives visuelles des années 1930 et les plans de circulations nocturnes, confèrent au récit épistolaire du personnage principal Auker, une approche intimiste et transhistorique de la ville.

Reece Auguiste est un réalisateur et universitaire à l’Université du Colorado. Il est l’un des membres fondateurs du Black Audio Film Collective, pour lequel il a réalisé notamment Twilight City (1989) et Mysteries of July (1991). Il a publié de nombreux textes critiques sur le cinéma, dans lesquels il situe l’héritage du cinéma Noir Indépendant dans la lignée de la littérature (Derek Walcott) et d’une critique du cinéma du Tiers Monde (Cinema Novo Brézilien, Glauber Rocha). Ses recherches actuelles portent sur les discours minoritaires et l’articulation des voix subalternes dans les récits nationaux.

Développé par
Tony Faria-Fernandes