production

L’Échappée Vive

Un film de Catherine Libert et Marie Losier

Dans l’esprit du jeu de collage, les images d’hier, au registre différent – des images récoltées dans des films, des cartes postales anciennes -, se superposent, par une série d’effets cinématographiques, avec des images actuelles. Quelques rencontres ont lieu sur la promenade, les badauds, les gens qui travaillent dans les hôtels, et d’autres avec Daniel Biga, poète, Noël Dolla et Ben, artistes, et Marc Barani, architecte. Tout comme Jean Vigo, cette création cinématographique montre l’étendue des possibles que génère cette promenade. Peu à peu, des images de l’Ecole de Nice font irruption dans le film, la Promenade devient le lieu d’une mise en scène permanente, des déviations de Ben, jusqu’à une réécriture du réel complété, avec Martial Raysse.

Ce film d’artistes joue sur le décalage, et permet de retracer l’iconographie moderne du plus célèbre bord de mer. Il rend hommage à tous ceux qui l’ont contemplé au cours d’un siècle de cinéma.

Développé par
Tony Faria-Fernandes