Cassandro the exotico ! de Marie Losier

Dans le cadre des Rencontres In & Out organisées par Les Ouvreurs

On m’appelle le Liberace de la lucha libre, la reine des Exoticos. Après vingt-six ans de vols planés et d’empoignades sur le ring. Cassandro est de ses catcheurs gays qui dynamitent les préjugés. Incapable de s’arrêter malgré un corps en miettes, il va pourtant devoir se réinventer. 

Dans le monde flamboyant de la Lucha Libre, Cassandro est une star aussi incontournable que singulière. Il est le roi des Exoticos, ces catcheurs mexicains travestis qui dynamitent les préjugés dans un sport pourtant fortement machiste…

Marie Losier 
Marie Losier (The Ballad of Genesis and Lady Jaye) signe un nouveau portrait, celui d’un catcheur qui hisse sa disciple au rang des grands arts vivants. Cassandro invente sa forme de lutte singulière, sous le regard vif, passionné et tendre de Marie Losier, fidèle à sa caméra 16 mm dont elle tire des images d’une beauté à couper le souffle. Le film était cette année à Cannes dans le cadre des sélections de L’ACID. Marie Losier a été en résidence à L’ECLAT en 2015 pour développer le projet de ce film, avec son scénariste et producteur Antoine Barraud.

DEUXIEME PARTIE DE SOIREE à 21h30
Les Garçons sauvages de Bertrand Mandico (France, 2018, 1h50)

Début du XXè siècle, cinq adolescents de bonne famille épris de liberté commettent un crime sauvage. Ils sont envoyés par leurs parents sur le voilier du Capitaine, le temps d’une croisière répressive. Mais les garçons se mutinent et échouent sur une île sauvage où se mêlent plaisir et végétation luxuriante. La métamorphose peut commencer. 

Développé par
Tony Faria-Fernandes